Les erreurs des annonceurs sur Facebook et Twitter

Facebook et Twitter sont deux plateformes particulièrement appréciées par les annonceurs : de plus en plus de marques choisissent d’élaborer des stratégies en social marketing pour accroître leur visibilité auprès d’une vaste cible d’utilisateurs de réseaux sociaux. Mais quels sont les écueils à éviter et pourquoi certains internautes n’hésitent-ils plus à se désinscrire des listes de « fans » et de « followers » ?

De la compréhension des besoins des internautes…

La majorité des marques disposent désormais d’une page officielle sur Facebook et certaines d’entre elles d’un compte sur Twitter. Pour espérer capter l’attention et l’intérêt des amateurs de l’enseigne, les annonceurs vont devoir prendre en compte les besoins des internautes.

 

Une enquête réalisée par Vivaki a révélé que si les internautes s’abonnent aux profils Twitter et aux comptes Facebook des annonceurs, c’est avant tout dans le but de s’informer et de suivre l’actualité de l’enseigne et des nouveaux produits développés.

 

 

 

 

 

 

Une autre enquête réalisée par ExactTarget pointe les raisons pour lesquelles les internautes se désintéressent de ces mêmes comptes après un certain temps. Des publications trop fréquentes, des sujets sans intérêt, des murs surchargés de messages à caractère commercial… : que ce soit sur Twitter ou sur Facebook, les explications qu’ils invoquent pour justifier leurs désabonnements sont quasiment identiques sur deux des réseaux sociaux les plus utilisés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des erreurs de débutant, qui, espérons-le, seront vite réparées pour ne pas nuire à l’efficacité du média à long terme…

 

Articles similaires:

Partagez cet article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin