Les applications fitness et santé en pleine croissance


L’investissement dans des start-up du secteur fitness et santé a atteint 2,3 milliards de dollars dans les 6 premiers mois de 2014, ce qui dépasse l’ensemble des investissements faits en 2013. Zoom sur un marché en forte évolution.


Objets connectés Vs Applications smartphone

Depuis plusieurs années, l’industrie fitness et santé dans le digital s’est cantonnée à des bracelets connectés tels que le Fitbit, le Jawbone ou la FuelBand de Nike. Aujourd’hui le smartphone est l’outil idéal pour aller plus loin car il permet de centraliser l’ensemble des données récoltées : il prend des mesures, motive son propriétaire, analyse les performances et permet de les partager. Ce n’est pas pour rien si Apple, Google et Samsung ont développé des plateformes pour agréger et simplifier les applications dans ce domaine !

Nike, qui a senti le vent tourner, a cessé tout investissement dans les objets connectés pour développer des applications. De la même manière, Lark, une sart-up qui produisait des bracelets électroniques mesurant les performances sportives, a décidé d’en stopper la production pour se concentrer sur une application qui s’intègre directement dans la nouvelle plateforme santé de Samsung.


Du marché de niche au produit grand public

Pour Malay Gandhi, associé dans le groupe d’investissement Rock Health, « Les appareils tels que Fitbit et Jawbone ont été essentiels au développement de l’activité, mais ils ne touchent que 2 à 3 % de la population, tandis que les applications ont accès à des milliards de consommateurs via les plateformes d’Apple ou Google. »

Qui sortira son épingle du jeu parmi les producteurs d’applications ? Certainement ceux qui sauront créer une communauté active dans ce domaine, favorisant un partage des données entre consommateurs, mais aussi avec le monde médical comme est en train de le faire Apple. La marque à la pomme a en effet annoncé avoir conclu un contrat avec EPIC, qui gère les données de plus de 50% des patients américains. Affaire à suivre.


Pour en savoir plus, découvrez l’article que le site The Verge a consacré à ce sujet.

Articles similaires:

Partagez cet article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin