Le dé référencement

Qu’est ce que le dé référencement ?

Google peut contribuer indirectement à nuire à l’image de certaines entreprises ou à l’image d’une marque, si, quand on recherche ce nom d’entreprise ou ce nom de marque, on retrouve un commentaire négatif dès les premières positions.
En cherchant un cas concret, j’ai trouvé cela à l’instant :

La troisième position à l’expression « direct énergie » renvoie au site « forum.lesarnaques.com » avec un texte qui commence par « Bonjour, je suis profondément… »…et qui, lorsque l’on clique, continue ainsi :
…« scandalisé par les méthodes utilisées par les vendeurs de Direct Energie.
Mon épouse a été approchée, un soir par un vendeur… »
Nous ne relaterons pas la suite de l’épisode …
Info ou Intox ?
Là n’est pas notre débat.
Ce qui nous saute aux yeux, c’est qu’un annonceur dépense probablement un budget media conséquent (affichage, pub tv…) sans maîtriser son image ni sa marque dans Google. Combien de consommateurs seront arrêtés net dans leur démarche suite à la lecture de ce forum ??? Combien de budget communication parti en fumée pour l’annonceur ???
Les moyens d’interventions en dé référencement sont pourtant possibles et redoutablement efficaces.
Les ressorts juridiques de dé référencement, en premier lieu, existent et nous sommes facilement intervenus récemment sur des sites d’avis de consommateurs en faisant supprimer des avis négatifs qui étaient à l’évidence de faux avis : encore faut il pouvoir le prouver et avoir le discours juridique adéquat auprès de l’éditeur.
Des ressorts de dé référencement liés aux techniques de référencement naturel, aux media sociaux et à des tactiques éditoriales, en second lieu, permettent à une marque, à relativement court terme et pour un budget modéré, de maîtriser sa communication et de reléguer au second rang (ou plutôt en troisième page de résultats) certaines opinions négatives.
Sur ce plan encore, nous n’avons mis que quelques semaines à occuper l’espace pour une marque qui se voyait attaquée par ses détracteurs à un titre fort contestable.
Liberté d’expression ?
On en abuse tellement quand on fait courir des bruits infondés qu’il est normal de pouvoir agir efficacement sur l’envers du décor.
Ne pas oublier non plus de réfléchir aux notions de délation et de diffamation si l’on aborde la partie « philosophique » de ces sujets…

E.L. & V.T.
TOUS REPORTERS : Social Media Optimisation, veille, influences et interventions dans les media participatifs

Articles similaires:

Partagez cet article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin