Position dominante de Google : pas de sanction mais une mise en garde

Récemment jugée de « dominante » en matière d’indexation de sites et de publicité en ligne, la position de Google a fait l’objet d’une mise en garde par l’Autorité française de la concurrence.

Pas de sanctions immédiates, mais une mise en garde pour Google : voilà ce qu’annonce l’Autorité de la concurrence après une étude sur les dangers d’abus de position dominante en matière d’annonces publicitaires en ligne. Plus de 90% des requêtes des internautes passent en effet par Google, qui pourrait être tenté d’en abuser et de favoriser ses propres services au détriment de ses concurrents.

Cette position dominante n’est toutefois pas condamnable en soi, précise l’Autorité, qui estime qu’elle est le résultat d’un « formidable effort d’innovation ».

Découvrez l’intégralité de l’avis publié par l’Autorité de la concurrence.

 

Articles similaires:

Partagez cet article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin