Piratage de Google en Chine : une affaire d’Etat ?

Début 2010, des centaines de comptes Gmail avaient été piratés en Chine. En décembre dernier, des notes rendues publiques par WikiLeaks avaient indiqué que le gouvernement chinois était impliqué dans ces cyber-attaques. Le département d’Etat américain vient d’exprimer officiellement son inquiétude à ce sujet.


En 2010, des attaques informatiques avaient été menées contre plusieurs comptes Gmail appartenant à des dissidents chinois, des journalistes, des miliaires, des responsables politiques américains… Certaines des notes publiées par Wikileaks fin 2010 avaient permis de démontrer que le piratage de Google avait été conduit par les plus hautes instances de l’Etat. Le 3 juin dernier, l’administration américaine a à son tour exprimé son « inquiétude » et a demandé aux autorités chinoises d’examiner les différents éléments les mettant en cause dans cette affaire de piratage, précise Mark Toner, porte-parole du gouvernement américain.

Hong Lei, porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, a quant à lui annoncé que le « communiqué affirmant que le gouvernement chinois soutient les attaques informatiques est fabriqué de toutes pièces ». Selon Google, une campagne de récupération des mots de passe de centaines de comptes Gmail a pourtant bel et bien été lancée depuis la Chine…

Articles similaires:

Partagez cet article

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin